Pourquoi la gestion de patrimoine est importante pour les professions libérales ?

Pourquoi la gestion de patrimoine est importante pour les professions libérales ?

Confrontées à l’imposition de leurs revenus ou à la préparation de leur retraite les professions libérales se trouvent dans une situation très différente de celles des salariés. Ils ne bénéficient pas de protection sociale. S’ils exercent leurs activités en indépendants, leurs revenus sont soumis au régime des bénéfices non commerciaux (BNC). Ils peuvent parfois payer beaucoup d’impôt, mais aussi devoir faire face à des charges élevées dans le cadre de leurs activités professionnelles. À cotisations équivalentes, leur retraite sera en outre plus faible que celle du régime général. Mais pour pallier ces inconvénients, des solutions existent.

Se construire un patrimoine : un impératif pour les professions libérales

 

Les professions libérales ont intérêt à très vite prendre conscience de la nécessiter pour elles de bâtir une stratégie patrimoniale susceptible plus tard de leur générer des revenus. Leur retraite qui a la particularité depuis 2004 de dépendre de régimes par points leur vaut, lorsqu’ils arrêtent de travailler, un taux de remplacement inférieur à celui dont bénéficient les salariés. Cela suppose que, s’ils veulent  conserver un maintien de leur niveau de vie après leur cessation d’activité, il leur faudra cotiser davantage. Plus tôt à lieu cette prise de conscience plus il sera facile de surmonter plus tard une baisse de revenus. Même si à l’entrée dans la vie active la retraite est une notion très abstraite, les professions libérales plus que toutes autres catégories professionnelles ont intérêt à s’en préoccuper. Mais pour eux, se construire un patrimoine se justifie à bien d’autres titres.

Disposer d’un patrimoine est une protection contre les aléas de la vie

 

Les professions libérales ne bénéficient pas de protection sociale. Contrairement à un salarié qui est protégé par des régimes de prévoyance souscrits par son employeur, ceux qui exercent en profession libérale devront prendre eux-mêmes des dispositions pour se prémunir contre les aléas de la vie. Cela peut-être une incapacité totale ou partielle de travailler. Mais il y a également la volonté de protéger sa famille. Enfin, une profession libérale en cas de perte d’activité n’aura évidemment pas droit à l’indemnisation de l’Unedic. Pour toutes ces raisons, un indépendant se retrouve dans la quasi-obligation de souscrire plusieurs contrats de prévoyance. Mais il aura également tout intérêt à épargner pour se construire un patrimoine susceptible de lui procurer des revenus complémentaires. Car la meilleure protection assurantielle est de gagner sont autonomie financière.

Les professions libérales doivent élaborer une stratégie patrimoniale qui leur est adaptée

 

Commencer à épargner tôt est une bonne mesure pour préparer son avenir. Cela peut se faire à un rythme régulier comme dans le cadre de versements programmés dans un contrat d’assurance vie. Pour une profession libérale, la question d’acquérir ses locaux professionnels peut en outre se poser très rapidement. Sa fiscalité spécifique nécessite de choisir les bonnes options au moment d’investir. Les incitations fiscales qui paraissent opportunes au moment de la souscription d’un produit financier méritent réflexion. Elles peuvent de nombreuses années plus tard au moment d’une sortie fiscalisée, comme dans le cas de la rente Madelin, s’avérer peu avantageuses.

Pour toutes ces raisons, celui qui exerce son activité professionnelle en libéral aura tout intérêt à prendre conseil. Ses choix d’investissements nécessitent d’appréhender de manière opportune de nombreux aspects fiscaux et même juridiques. Fort d’une expertise développée depuis plus de 10 ans dans le domaine de la gestion de patrimoine, Mozart Gestion Privée accompagne les professions libérales dans l’élaboration de leur stratégie patrimoniale.

J’échange avec un conseiller :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre code postal (obligatoire)

Sujet

Votre message