fbpx

Pourquoi investir à Marseille ?

Pourquoi investir à Marseille ?

Il est d’usage de présenter la cité phocéenne comme l’éternelle rivale du parisianisme. Paris et Marseille s’opposent dans une confrontation caricaturale des dualités nord/sud. Les deux villes ont en commun une notoriété qui leur vaut d’être connues du monde entier. Mais pour des raisons très différentes. À défaut d’être la « Ville lumière », Marseille est peut être celle d’un art de vivre méditerranéen. Comme la capitale, mais dans une bien moindre mesure, elle possède quelques monuments qui contribuent à sa célébrité. Mais celle-ci relève bien davantage d’une identité forte, aussi bien empreinte des saveurs de la Provence, de l’accent chantant de ses habitants que de la beauté du site sur lequel elle est implantée. Ces particularismes ajoutés à d’autres spécificités d’ordre conjoncturelles ne pouvaient que la rendre attractive pour des investisseurs immobiliers.

Marseille, une ville qui désormais soigne sa réputation

Ses origines remontent à l’antiquité. Des marchands grecs venus de Phocée y établirent un comptoir de commerce baptisé Massalia. Marseille est ainsi l’une des plus vieilles cités de l’hexagone. Longtemps recluse sur son passé, la ville avait la réputation d’être vétuste. Mais elle est l’objet depuis le début des années 90 d’un ambitieux programme de rénovation. Plus précisément, le projet de réhabilitation de l’aire urbaine a été lancé, conjointement, en 1995, par la mairie et l’Etat.

Il s’est tout d’abord concrétisé par la création d’un établissement public, Euroméditerranée, chargé de piloter un programme d’aménagement du territoire. S’en sont suivi de nombreuses réalisations telles que la rénovation des docks en immeubles de bureaux, la restauration du quartier du Panier, la construction de la tour CMA-CGM ou la transformation en salle de spectacle du bâtiment industriel, le Silo. Il sera totalement vainc de vouloir énumérer toutes les réalisations menées à bien par Euroméditerranée. Lors d’une première phase de ce programme, sur la période 1995-2007, ce sont 1,1 million de m² qui ont été construits sur un périmètre de 310 hectares. Depuis le début de sa seconde phase, entamée en 2007, Euroméditerranée s’est fixé pour objectif de construire 1,2 million de m² supplémentaires. Marseille a ainsi gagné en attractivité. Sa fréquentation touristique s’est intensifiée. On estime que plus de 5 millions de visiteurs la fréquentent chaque année. Une série d’événements baptisés Marseille-Provence 2013 lui avait valu cette année-là le titre de capitale européenne de la culture. Son nouveau musée le MuCEM fut le porte-enseigne d’une offre culturelle qui ne cesse aujourd’hui de séduire. 1er port de France et 5ème de méditerranée, 1ère ville universitaire hors Paris, 40ème ville la plus attractive au monde sur 445 classées par l’OCDE, Marseille ne pouvait laisser indifférent le secteur de l’immobilier d’autant que celui se singularise parmi les autres grandes villes de France par son accessibilité en terme de prix.

Les spécificités du marché immobilier marseillais

Seconde commune de France par le nombre d’habitants, les atouts de Marseille en matière d’infrastructures ne se discutent pas : présence d’un aéroport international, d’une gare TGV, d’un port, et d’axes autoroutiers qui la relient vers les autres grandes villes de l’hexagone.

Le rythme de la construction est resté soutenu ces dernières années, toujours dynamisé par une forte demande de logements ainsi qu’une fréquentation touristique et étudiante toujours accrue. Le marché immobilier marseillais n’en présente pas moins la particularité d’être l’un des plus abordables parmi les grandes villes de France avec un prix moyen au m² de 2 994 € dans l’ancien en août 2019 en hausse de 2,6 % lors des 12 derniers mois (source Baromètre LPI-SeLoger). Cette indication cache toutefois des réalités très différentes d’un quartier à un autre et l’immobilier de la cité phocéenne se caractérise par de très fortes disparités de prix. Ainsi dans les quartiers les plus prisés, 7ème, 11ème ou 12ème arrondissement, le prix au m² peut allègrement dépasser 4000 euros et même s’envoler à 7000 euros. Toutefois, la promesse de prix qui restent contenus est la possibilité pour des investisseurs de pouvoirs s’offrir un logement dans de beaux immeubles datés du 19ème siècle avec un rendement très attractif qui oscille entre 6 et 8 %.

 

Vous souhaitez investir ? N’hésitez pas à nous envoyer un message :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre code postal

Sujet

Votre message